Cette volée de bois vert vaut le coup d’être lue

Publié le 25 Juin 2010

Eh oui ! Ellait.jpgle émane d’un animateur  JA CR 37  évoquant le lait et le beurre moins cher qu’à l’intervention.


J’ai trouvé la plus mauvaise équipe commerciale de France : « »Paysan Breton ». Bravo à cette équipe, qui permet aux supermarchés Auchan de vendre du beurre de 250 grammes à 3,28 €uros le kilo.

 

Cette performance est remarquable, puisque le beurre issu de l’intervention se vend sur le marché de gros à 3,85 €/kg !

 

Les stocks de beurre sont bas, le marché de la matière grasse est de plus en plus tendu, mais le lait sort de nos fermes au ras les pâquerettes (rares à causse de la sécheresse !). Dans ce contexte est-on obligés de brader le beurre ?


La seule opération intéressante pour le beurre aurait été de le mettre sur le marché spot, où il aurait été valorisé au moins 19 % de mieux, et sur lequel la laiterie aurait économisé le fractionnement des blocs bruts, le conditionnement individuel, les frais d’insertion dans le tract du supermarché et les commissions de l’équipe commerciale incompétente.


La grande surface a une responsabilité dans cette opération, mais la culpabilité en revient aussi au directeur commercial de la coopérative laitière, qui est, normalement, au service de l’agriculture et des producteurs.


Si la marge était plus " compliquée " à obtenir, la réflexion serait différente. Mais sur ce type de produit, il suffit juste de pressuriser les producteurs via le consentement de l’interprofession, avec des accords similaires à celui du 3 juin 2009, ou encore avec une contractualisation des volumes sur trois ans sur un engagement de prix de trois mois.


Transformateurs, vous nous faites avaler des couleuvres en nous disant qu’il n’est pas possible de valoriser mieux le lait collecté. Chaque fois que des groupes agricoles modernes vous montrent " l’exemple " du Canada, vous fermez les yeux.


Un jour vous perdrez ce monopole et la fin des quotas laitiers est peut-être l’opportunité qui le permettra.


Je reviens sur les 19% de gaspillage qui sont occasionnés par cette opération. Si je le traduis en valeur de collecte payable aux agriculteurs j’obtiens 339 €uros pour 1000L.


C’est fini, l’époque de la poudre subventionnée. Diriger c’est anticiper.

Rédigé par Didier

Publié dans #Producteur laitier

Repost 0
Commenter cet article