L'agriculture pratique les soldes toute l'année

Publié le 26 Juin 2011

Les soldes démarrent aujourd'hui : une période particulière où la revente à perte est exceptionnellement autorisée.

Dans le monde agricole, la vente à perte est une pratique quotidienne qu’ils voudraient bien voir interdite.

Cherchez l'erreur !

Chaque année, les commerçants ont le droit, pendant 2 périodes de 5 semaines, de revendre leurs produits à un prix inférieur au prix de revient. Ces périodes de soldes sont restreintes et réglementées car exceptionnelles.

Chacun d'entre nous peut comprend d'ailleurs que s'ils vendaient à perte pendant toute l'année, les commerçants ne pourraient pas survivre !

Pour les agriculteurs cependant, vendre à un prix inférieur au coût de revient est devenu une situation anormalement « normale »... et subie !

Prenons l'exemple d'un agriculteur qui élève des bovins de race à viande : produire 1 kg de viande lui coûte 3,63 €. Il revendra ce kg de viande 3,25 € sur les marchés aux bestiaux...

18.jpg

Fixation des prix : les agriculteurs grands perdants !

Je tient à rappeler une réalité aberrante : si les consommateurs voient le prix de leur panier augmenter régulièrement, le revenu des agriculteurs qui produisent nos denrées alimentaires ne progresse pas, bien au contraire.

Ainsi, par exemple, alors qu'au cours des 20 dernières années, le prix du bœuf a augmenté de 50 % pour les consommateurs, le revenu des producteurs de viande bovine a chuté de 8 % !

Dans ces conditions, combien de temps nos agriculteurs pourront-ils encore survivre ?

Pour remédier à cette situation. Le principale consisterait tout simplement à appliquer les traités européens qui prévoient la préférence communautaire et éviteraient ainsi l’importation massive de viande à bas coût du Mercosur par exemple.

Rédigé par Didier

Publié dans #Agriculture; Agriculteur

Repost 0
Commenter cet article