La Politique Agricole Commune

Publié le 10 Octobre 2009

Sans-titre120.jpg La politique agricole commune (PAC) engendre une forte baisse des cours, avec en contre partie une prime de compensation largement insuffisante, il ne faut pas s’étonner de voir un grand nombre d’agriculteurs disparaître chaque année et en plus forte raison quand on supprime la prime compensatoire.

Comment peut-on parler de solidarité équité nationale alors que la politique agricole dépend entièrement de Bruxelles ?
Le but étant de faire de nos agriculteurs Français « des jardiniers, dont leurs fonctions seraient d’entretenir l’environnement, et non de produire. La vocation nourricière de la France n’existera plus ». 

En effet, les agriculteurs Français nourriciers n’ont plus lieu d’être, la France a signé notre perte avec l’élargissement ? 
Dans 10 ans, combien d’agriculteurs seront nous en activité, et pour quel salaire ? 

Les agriculteurs et les produits français sont en danger grâce aux mesures de l’Europe bruxelloise ?
La FNSEA ne dit rien de tout cela ; elle devrait s’en inquiéter, non le mensonge est le maître mot.

Comment peut-on faire confiance à la FNSEA qui a accepté sans vergogne la PAC ? 
Cette politique qui aujourd’hui ruine notre agriculture !

Rédigé par Didier

Publié dans #Agriculture; Agriculteur

Repost 0
Commenter cet article

EUDES.Q.L. 21/03/2010 01:29


Je connais votre problème et je travaille a le résoudre mais aucune participation n'est venue me réconforter.
Allez au moins lire mon site cité SOS Elevage en péril-overblog.com 
J'ai aussi publié une étude sur la sortie de la PAC: Survivre a la PAC/ Cirac.org
Je suis prêt à participer a toute expérimentation pour améliorer la productivité agricole. 
 


le chiffre 11/10/2009 13:13


C'est 400 millions d'euros,le montant du plan d'urgence pour l'agriculture fixé par la FNSEA, Jean-Michel Lemétayer, avant la journée de mobilisation des agriculteurs le 16 octobre